AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

KUYDEN'S DAILY, numéro 2765, édition du 11 mai 2013.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 1174
Date d'inscription : 13/05/2012
Localisation : Monde des Rêves

Faîtes de beaux rêves
Situation sentimentale ♥ :
Groupe : Midnight's world
Avatar :
avatar
Admin tout puissant
MessageSujet: KUYDEN'S DAILY, numéro 2765, édition du 11 mai 2013. Mer 22 Mai - 20:08

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://be-lie-ve.forum-canada.net
Messages : 1174
Date d'inscription : 13/05/2012
Localisation : Monde des Rêves

Faîtes de beaux rêves
Situation sentimentale ♥ :
Groupe : Midnight's world
Avatar :
avatar
Admin tout puissant
MessageSujet: Re: KUYDEN'S DAILY, numéro 2765, édition du 11 mai 2013. Mer 22 Mai - 20:08


















« Pas d'affolement, la situation est entièrement sous contrôle », nous répète-t-on depuis des mois. C'est ce qu'affirmait encore Monsieur Weilheim jeudi dernier lorsque nous l'avons rencontré, mais notre très cher Maire n'a toutefois pas souhaite s'étendre sur le sujet. Si Kuyden est connue depuis maintenant plusieurs décennies pour ce que les plus jeunes aiment appeler ses « bizarreries », ces fameux événements étranges semblent se multiplier depuis presque un an maintenant. Réalité ou fiction ? Y a-t-il réellement un loup dissimulé au beau milieu de notre bergerie ? Pour vous, nous avons ressorti de vieilles archives passées jusqu'alors sous silence par la police.

Nous déplorons les disparitions récentes de Mael Middleton, Barney Ray, Morgan Ramirez, Mads-Matthew, Mary et Rose Smith, ainsi que celle de Gabriel Monroe. Mais qui se souvient aujourd'hui encore de Damian Narr, Cléo Mason, Marylin Walker, Amanda Jefferson ou encore Thomas Ramirez ? La liste s'allonge en réalité considérablement au fil des années jusqu'à, semble-t-il, la naissance de notre ville. Ces adolescents ou jeunes adultes, volatilisés au milieu du XXe siècle, avaient profondément émus tout Kuyden mais malgré les recherches, chacune des enquêtes fut abandonnée, faute de preuve. Aujourd'hui encore, alors que ces disparus se font toujours plus nombreux, rendant ainsi la liste plus longue, plus terrifiante que jamais, personne ne semble être apte à donner une explication rationnelle. Fugues ? Improbable au vu de leur nombre. Meurtres en série ? Il n'existe absolument aucune trace, aucun indice.



En haut à g., Barney Ray
En haut à d., Mads-Matthew Smith
En bas à g., Morgan Ramirez
En bas à d., Mael Middleton
Retour sur la série de disparitions du mois dernier. Il n'y a toujours aucune nouvelle de Mads-Matthew Smith, certains semblaient, selon les dires de notre contact ayant souhaité conserver l'anonymat, décidés à partir à sa recherche. En vain. La soirée a tourné à la catastrophe puisque Morgan Ramirez, 21 ans, jeune homme apparemment sans histoire, demeurera introuvable. Le coupable était-il dissimulé parmi eux cette nuit-là ? Le désastre ne s'arrête pas là puisque nous déplorons également un blessé. En effet, Mael Middleston, citoyen modèle de 28 ans, a été retrouvé inanimé et personne ne semble apte à apporter d'explication plausible quant à la cause de son coma soudain.


Notre contact explique également que « cette nuit-là, la forêt était le cœur de toute l'agitation dans Kuyden ». Des rumeurs courent depuis cet automne, expliquant qu'il s'agirait du refuge d'un prétendu tueur en série – chose parfaitement démentie quelques semaines plus tard par Monsieur Weilheim. On dit que Caitlyn Swann figurait parmi ces aventuriers nocturnes, on parle d'un étrange félin, on mentionne le supposé coup de folie de Barney Ray avant qu'il ne disparaisse, lui aussi...

La liste des disparus semble ne jamais finir de s'allonger mais ni la police, ni le Maire sont prêts à apporter de réponse à toutes nos questions. Peut-être le jeune blessé sera-t-il apte à nous éclairer d'avantage à son réveil – que les médecins ne sont à l'heure d'aujourd'hui pas encore capables de garantir. Alors... Est-on vraiment en sécurité à Kuyden, malgré ce que que l'on veut bien nous répéter ?


N.B. : Quiconque est en mesure d'apporter une aide, un indice, à propos de l'enquête sur les disparus cités précédemment, est prié de bien vouloir contacter au plus vite le commissariat le plus proche.



Article par Robert Adams.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://be-lie-ve.forum-canada.net
Messages : 1174
Date d'inscription : 13/05/2012
Localisation : Monde des Rêves

Faîtes de beaux rêves
Situation sentimentale ♥ :
Groupe : Midnight's world
Avatar :
avatar
Admin tout puissant
MessageSujet: Re: KUYDEN'S DAILY, numéro 2765, édition du 11 mai 2013. Mer 22 Mai - 20:09












Ici à Kuyden on ne recule devient rien, et nous avons donc décidé d'obtenir une interview totalement exclusive, du grand Manitou de la société De Willefort. L'entreprise familiale est dirigée d'une main de maître par Klarence de Willefort qui a accepté de nous recevoir pour parler de la dernière collection printemps-été de la marque.


- Merci encore d'avoir accepté cette interview, Mr De Willefort, parlez-nous un peu de l'esprit de votre nouvelle collection.

Comme pour les anciennes collections, nous avons surtout essayé de créer des pièces dans lesquelles chacun peut se retrouver : des matières nobles, de qualité, facilement accessibles. Nous avons voulu que chacun ait la possibilité de se sentir beau, de mettre son corps en valeur. Ce ne sont pas des modèles qui ne sont réservés qu’à certaines silhouettes, des couleurs que ne peuvent porter que certaines carnations, ou des prix que seuls les plus aisés peuvent aborder. Nous avons voulu quelque chose de cohérent, où chacun peut trouver son compte. Du point de vue des formes, des couleurs, notre but était de proposer des pièces colorées, dynamiques, sans être tape à l’œil. DW reste une marque élégante, et nous pensons que l’élégance et le peps, le fun, peuvent tout à fait se marier et donner des accords intéressants. En réalité, nous ne faisons qu’une toute petite partie du travail : c’est à nos clients, ensuite, d’accorder nos pièces avec d’autres, d’accessoiriser, de faire qu’une pièce DW devienne absolument unique. Nous ne voulons pas étouffer les personnalités, que tous nos clients soient des clones dont on peut dire qu’ils portent du DW, au contraire. Nous voulons sublimer les personnalités, et que des personnes totalement différentes se retrouvent dans cette collection. C’est un gros challenge, mais qui valait le coup d’être relevé, et je pense que nous avons réussi. Notre but avec cette collection, en plus d’insuffler à chacun l’envie et la possibilité de faire sa propre mode, était aussi de conjurer un peu cet été qui s’annonce gris : nous avons souhaité qu’en entrant dans une pièce, une personne portant l’un de nos vêtements illumine les lieux par sa simple présence. Notre mode est pleine de vie.

- Sur ce travail quelles ont été vos sources d'inspiration ?

Nous sommes une équipe, alors chacun a sa source d’inspiration personnelle, l’idée étant que ça reste tout de même dans notre idée de départ. C’est, je pense, ce qui fait notre force : nous sommes multiples, sans pour autant être décousus, et c’est très important. Nous laissons la priorité à la création, à l’originalité. Je dois tout de même avouer que j’avais moi-même un prérequis pour valider ou non un modèle : qu’il me fasse sincèrement penser à l’été. C’est donc le cas de chacun des modèles que nous proposons, et j’ai pour espoir de ne pas être le seul à oublier la pluie et les nuages dès que j’aperçois l’un de nos modèles. Nos mannequins sont également une source d’inspiration, puisqu’elles sont toutes très différentes, et que nous avons donc pensé nos modèles de façon à ce qu’ils puissent être portés par chacune d’entre elles.

- Avez-vous des modèles dans l'univers créatif de la mode ?

Je ne marche pas tout à fait comme ça. Sera mon modèle tout créateur capable de m’étonner. J’aime la simplicité, la sincérité, et que cela se retrouve jusque dans les vêtements. Il faut qu’une pièce ne donne pas l’impression que la personne qui la porte se déguise, mais qu’elle soit une extension d’elle-même, un peu comme un tatouage. Il faut qu’on se dise « mais bien sûr, c’est évident », et qu’on n’imagine pas la personne habillée autrement. C’est ce qui fait que je peux considérer une collection ou un créateur, comme étant une référence pour moi. J’ai aussi un amour tout particulier pour les drapés tels qu’on les voyait dans l’antiquité, même si, bien sûr, ça ne se ressent pas vraiment dans nos collections.

- Comment réussissez-vous à gérer à la fois votre vie familiale et la vie de votre entreprise ? Travailler avec ses frères n'est-ce pas trop compliqué ?

L’entreprise a une place très importante dans notre vie, mais en réalité, c’est un peu comme gérer une salle de jeux lorsqu’on est adolescents : chacun a ses jeux, chacun a son coin à lui, et parfois, il arrive que nous nous retrouvions au centre pour jouer tous ensemble. Là, c’est la même chose. L’avantage étant qu’au contraire d’autres collègues, je les connais par cœur, je sais comment ils fonctionnent, je sais à quoi m’attendre avec eux, et c’est une précieuse avance. Je ne peux pas dire que je ne suis pas leur patron dans la vie du travail, parce que c’est faux : il n’y a pas d’avantage donnée aux uns ou aux autres sous prétexte que nous sommes de la même famille. Mais, vous savez, nous avons un passé assez lourd, nous avons grandi en étant très proches, très soudés, et DW ne fait qu’accentuer cela. Ceci dit, notre relation sera toujours une priorité, et si un jour DW devait être un obstacle entre nous, nous chercherions une solution dans l’intérêt de notre famille plutôt que de DW. Mais ils sont talentueux, je me sens très chanceux de les avoir à mes côtés, et je sais que même s’ils n’avaient pas été mes frères, je les aurais choisis eux.

- On a vu sur vos dernier shooting, la jeune Katherine Smith, est-ce simplement une embauche pour quelques photos ou comptez-vous la garder dans les rangs des Mannequins aux cotés de Berverly Monroe et de votre jeune sœur Hélène ?

Tout dépendra de ce qu’elle souhaitera. Nous l’avons choisie car elle intégrait l’esprit de DW à merveille, tout comme le font Beverly et Hélène, mais nous comprendrions qu’elle veuille travailler pour d’autres que nous. Ceci est un message : Katherine, tu es la bienvenue pour rester parmi nous aussi longtemps que tu le souhaiteras. Elle est très belle, il faudrait être fou pour ne pas vouloir d’elle comme représentante de nos modèles, vous ne pensez pas ?

-Une dernière question, pouvez-vous nous donner un mot correspondant à chacune des personnes travaillant au sein de votre maison ?

Tous sont parfaits à leur façon, et indispensables à DW. On parle de personnes de ma famille, et si j’ai des mots à mettre sur eux, ce sera plus personnel que professionnel, je le crains.

Je comprends parfaitement. Une fois de plus merci d'avoir accepté de répondre à nos questions, M. De Willefort.

Le plaisir était pour moi, merci à vous.

Interview par Sara Jackson.














Le soleil arrive pour tout le mois de mai avec des températures qui seront aux alentours de 16°C. Le temps risque de se couvrir et l’humidité est toujours bien présente. Les beaux jours sont donc arrivés mais n’hésitez pas à garder un parapluie dans votre sac au cas où.


Bélier du 21 mars au 20 avril
Un mois qui s’annonce chargé pour vous les béliers, n’oubliez pas que le plus important est de respirer et d’apprécier les petites choses du quotidien. Surveillez vos dépenses.

Taureau du 21 avril au 20 mai
La chance est avec vous pendant les prochaines semaines, profitez-en pour succomber à vos envies. Personne ne vous en voudra, allez-y, tout est permis!

Gémeau du 21 mai au 21 juin
Vous allez connaître une petite baisse de régime au début du mois, ce n'est pas une raison pour se laisser abattre pour autant. Avec un peu de bonne volonté, tout est possible.

Cancer du 22 juin au 22 juillet
Pas de doute, vous avez la tête dans les nuages, vous rêvez de votre tendre moitié. Ne vous inquiétez pas, il ou elle vous apprécie à votre juste valeur... Alors, heureux?

Lion du 23 juillet au 22 août
Des vacances, voilà ce qu'il vous faut. Partez un week-end, une semaine, faites le point sur votre vie... Vous verrez, vous en ressortiez grandi.

Vierge du 23 août au 22 septembre
Vous allez enfin trouver l'équilibre à votre travail et votre patron appréciera votre sérieux et votre détermination. Du nerf, on ne lâche rien.

Balance du 23 septembre au 22 octobre
Ne prenez pas mal les critiques, vos proches n'ont que votre bien en tête. Écoutez-les et n'hésitez pas à effectuer quelques changements radicaux dans votre vie... Repartir de zéro vous fera le plus grand du bien.

Sagittaire du 23 novembre au 21 décembre
En mai vous serez un exemple de calme et de sérénité. Vous éviterez tous les conflits avec brio et on viendra même vous voir pour des conseils.

Capricorne du 22 décembre au 20 janvier
Une surprise vous attend à la fin du mois, soyez sur vos gardes car on ne sait jamais ce qui peut vous tomber dessus.

Verseau du 21 janvier au 18 février
Et si vous dépensiez l'argent que vous aviez mis de côté ? Faites-vous plaisir car vous avez bien travaillé, une distraction serait la bienvenue.

Poisson du 19 février au 20 mars
Le beau temps ne vous réussit pas, accrochez-vous pendant les prochains jours à venir, vous risquez d'aller de déceptions en déceptions.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://be-lie-ve.forum-canada.net
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: KUYDEN'S DAILY, numéro 2765, édition du 11 mai 2013.

Revenir en haut Aller en bas

KUYDEN'S DAILY, numéro 2765, édition du 11 mai 2013.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le journal de Kuyden-